Vladimir et Clémence

28 avril 2015


Après Le Yark et La boulangerie de la rue des dimanches, je suis à nouveau séduite par la collection Lecteurs en Herbe de chez Grasset Jeunesse. Une belle collection à avoir dans sa bibliothèque!
Qualité des textes (je ne sais pas vous, mais il est pour moi important que mes enfants lisent du beau et bon français), originalité des histoires, charme des illustrations et une très jolie présentation avec de belles couvertures illustrées et cartonnées.
C’est donc avec grand plaisir que je vous retrouve en cette fin avril pour vous présenter l’histoire de Vladimir et Clémence écrite par Cécile Hennerolles et illustrée par Sandrine Bonini.
Vladimir est photographe, c’est un jeune homme sage et studieux. Alors qu’il prend en photo un vieux banc de pierre il aperçoit, le temps d’un instantané, une jeune fille originale et délicieuse. Il n'a alors qu'une envie, la revoir... Mais ce n'est pas tâche facile car, voyez vous, Clémence est une jeune fille invisible, oui, invisible...
Cécile Hennerolles a une très jolie plume et tel son personnage Vladimir c’est une fine observatrice, elle nous dépeint à merveille un tableau coloré et quelque peu nostalgique du quotidien.
Et c’est avec ses mots qui riment souvent et dont s’échappent tant de tendresse et de poésie pour ce monde qui nous entoure qu’elle nous raconte l’histoire d’amour fleurie de ces deux êtres, de prime abord si différents mais qui partagent la même envie, celle de célébrer chaque petite chose qui fait que la vie est extraordinaire, délicieuse…
Je me suis laissée bercer par cette douce histoire merveilleusement illustrée par les dessins gracieux aux couleurs vives et aquarellées de Sandrine Bonini qui s’accordent si bien au texte.
Une véritable bulle de bonheur pour notre bibliothèque;  merci d’avoir partagé avec nous un si joli conte.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire